18 janvier 2011

A.N.G.E tome 2, d'Anne Robillard

Je vous avais déjà parlé il y a quelques mois de la nouvelle saga d'Anne Robillard, plus axée science-fiction que son précédent cycle des Chevaliers d'Emeraude. Le premier tome m'avais laissée une impression relativement mauvaise sur le style de l'auteur, mais puisque je n'aime pas rester sur un seul avis négatif, j'ai décidé de participer au partenariat des éditions Michel Laffont et de Livraddict pour pouvoir continuer avec le second tome, et j'ai réussi à être choisi, un grand merci à eux donc ! ^^

Alors, la saga A.N.G.E vaut-elle le coup d'être lue ou pas ?

 

60106793_p.jpg

La destruction de la base montréalaise de l'A.N.G.E. oblige ses agents à se réfugier dans un abri souterrain du village canadien d'Alert Bay. Les membres de l'équipe sont ensuite dispersés dans d'autres divisions à travers le pays, malgré les efforts de leur chef Cédric pour les rassembler... 

Toutefois, Océane et Cindy sont envoyées ensemble à Toronto où le Faux Prophète, un redoutable manipulateur, a été aperçu. En espionnant Thierry Morin, l'étrange enquêteur aux pouvoirs surnaturels, elles découvrent une vaste conspiration vieille de plusieurs milliers d'années.

En plus d'être aux prises avec l'Antéchrist, l'A.N.G.E. devra alors faire face à un ennemi beaucoup plus sournois, oeuvrant depuis longtemps au sein de tous les gouvernements de la planète.

Mais comment avertir les humains de l'existence d'une menace qu'ils refusent d'admettre ?

Mais oui, comment avertir les humains ? C'est une sacrée bonne question, surtout qu'elle n'est absolument pas traitée dans ce second tome...

Je n'irais pas par quatre chemins, ce tome ne relève que très peu l'opinion que j'ai de cette série, à savoir pas très bonne.

Mais essayons de développer quand même. Nous retrouvons donc les agents de l'A.N.G.E un peu éparpillés partout, en fâcheuse posture et cette situation très précaire permet de donner un certain dynamisme à l'histoire.

Les méchants sont un peu plus subtils et on en apprend plus sur leur origines, ce qui en soi est un bon point. Les relations entre les personnages s'étoffent et ils gagnent (un tout petit peu) en profondeur. C'est assez intéressant de voir le fonctionnement d'une autre base de l'A.N.G.E, et j'avoue que la partie découverte de cette nouvelle agence m'a plutôt intéressée.

 

Mais, à l'inverse du double-cycle d'Ewilan, où même de la saga de Percy Jackson, tout ça sonne désespérément creux. Il n'y a strictement aucune émotion qui se dégage du style de l'auteur, ce qui est vraiment dommage car comme je l'avais dit lors de mon avis sur le tome 1, il y a un vrai potentiel, mais qui est donc là malheureusement inexploité.

Je passerais aussi sur la révélation qui arrive aux environs du 3/4 du bouquin et qui n'est juste absolument pas crédible, surtout qu'elle n'est pas creusé plus que ça (j'espère qu'il y aura de plus amples détails lors du tome suivant).

 

Malgré un bon background est des personnages un peu plus fouillé que lors du tome précédent, le cycle d'A.N.G.E est donc une série que je suis limite à contre coeur, plus pour savoir si l'histoire va enfin arriver à quelque chose de correct que par véritable engouement pour l'intrigue, et pour le moment je ne pense pas qu'elle mérite d'être suivie (sauf peut-être pour les néophytes en matière de science-fiction, ou les fans de l'auteur bien sûr).

 

Posté par _Lou à 12:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur A.N.G.E tome 2, d'Anne Robillard

    Je suis entièrement de ton avis. J'ai été très déçue par la lecture de ce deuxième tome, et je ne lirai pas le troisième (je crois que six sont déjà publiés au Québec).

    Posté par Sharon, 18 avril 2011 à 20:21 | | Répondre
  • Je suis également de votre avis ! Je parcours le 1er tome par curiosité, pour voir s'il y aura une fin convenable à cette suite sans fin et réelle intrigue. Mais je ne pense pas ouvrir le second tome.
    Je note que j'ai longuement cherché une critique négative de ce livre. Tout les sites commerciaux l'encensent... Etrange, non ?
    Bye

    Posté par Sistraline, 07 juin 2011 à 12:44 | | Répondre
  • Etant donné qu'Anne Robillard est un auteur assez reconnu, et qu'elle vend beaucoup d'exemplaire, les libraires auraient tort de se priver de tels bénéfices juste à cause de mauvaises critiques ^^

    Mais c'est vrai qu'au vu de tous les avis positifs que j'ai pu lire sur cette série (et sur les autres romans de cet auteur en général), j'ai jamais bien compris ce qu'on pouvait trouver de si génial à ses histoires...

    Posté par Lou, 10 juin 2011 à 19:38 | | Répondre
Nouveau commentaire